Conseilschienschats 1

Le danger des chenilles sur votre chien ou votre chat

Le 11/03/2021

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour l'homme et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants libérés en cas de danger ou de stress. Si l'animal est piétiné, écrasé, soufflé par le vent... ses poils se cassent et restent présents sur place ou s'envolent. Que votre animal soit en contact direct avec ses poils en posant la truffe dessus ou en ingérant la bestiole ou en contact indirect en sniffant un endroit où elles ont perdu leurs poils, le danger est le même. 

Les chenilles processionnaires c'est quoi ?

Elles sont de couleur brunâtre avec des tâches orangées sur le dessus et les côtés. Elle sont très velues.

Dès février, lors de périodes de plusieurs jours de températures clémentes, les processions vont débuter. Les processions durent jusqu'en juin environ. Au printemps, les chenilles quittent l'arbre et sortent en procession pour aller s'enfouir sous la terre. C'est à ce moment-là qu'elle est la plus urticante. Chaque chenille va y tisser son propre cocon dans lequel aura lieu la transformation en chrysalide puis en papillon.

La chenille va devenir un papillon de nuit qui ne vit généralement qu'une seule nuit. Le papillon est gris avec des motifs noirs et tâches blanchâtres. Ce papillon éclot entre juin et septembre selon le climat.

La femelle papillon pond ses larves dans les pins. Ces larves vont faire plusieurs mues pendant l'hiver et lorsqu'elles atteignent la 4ème mue, elles forment de gros nids en haut des branches côté sud pour profiter des rayons du soleil. Elles en sortent la nuit en procession pour s'alimenter. Et lors de la dernière procession pour rejoindre le sol et devenir papillon, elles sont devenues des bombes à retardement !

Des chenilles redoutables pour  le chien ou le chat.

Les chenilles sont recouvertes de poils qui provoquent des irritations chez les personnes et chez les animaux.

Ces poils très légers et fragiles se détachent très facilement dès que la chenille est inquiétée ou excitée et peuvent être emportés par le vent.

Lorsque le poil se brise, dès le premier contact, la substance urticante et allergisante qu'il contient se libère et provoque de vives démangeaisons chez l'animal et chez l'homme également.

Ils sont la cause de réactions allergiques plus ou moins graves qui vont de la simple urtication au choc anaphylactique.

Sur les animaux les cas de nécrose de la langue sont très fréquents. Les animaux curieux s'approchent et prennent contact avec leur truffe ou pire les prennent dans leur gueule. Une ulcération va très vite apparaître, l'animal va baver, les babines et la langue vont enfler et devenir rouges et commencer à durcir et virer au blanc puis violet noir. L'inflammation est très violente et intense.

Dès que vous repérez ces symptômes, il vous faut de toute urgence vous rendre chez votre vétérinaire. Si l'animal n'est pas pris en charge très très rapidement, la langue va s'ulcérer et la nécrose va commencer. Une partie de la langue va tomber ou devoir être amputée par le vétérinaire et le système digeste peut être atteint.

En cas de contact cutané ou, pire, avec la gueule, appeler immédiatement un vétérinaire, il faut mettre en place un traitement le plus rapidement possible. En attendant, il faut bien rincer la gueule à l'eau froide et surtout faire attention que le chien n'avale pas l'eau qui pourrait transporter des poils urticants dans son corps.

Les mêmes symptômes peuvent apparaître si l'animal se couche dans de l'herbe souillée. Et oui, si quelqu'un a écrasé bêtement quelques-unes de ces cochonneries  sur un chemin, la zone va être infestée de poils urticants. Ne laissez surtout pas votre chien passer à cet endroit et n'y passez pas non plus. Des amis d’ailleurs se sont fait piquer en passant dans de hautes herbes où des chenilles avaient dû trainer quelques temps auparavant. Résultat des démangeaisons intenses et des brûlures pendant près d'une semaine. Ils n'avaient même pas été en contact avec les bestioles, seulement des poils déposés sur les herbes... 

Conseilschienschats 1 2
 

Comment éviter les problèmes ?

Les chenilles sont très présentes en France. C'est un fléau qui se répète tous les ans. Seules les régions au nord de Paris sont épargnées (pour le moment !) ... Amis nordistes, nous vous envions !

Pour éviter les ennuis, évitez absolument les balades dans les forêts de pins au printemps.

Si vous voyez des gros nids dans les arbres, changez de secteur de balade de toute urgence.

Et si vous rencontrez une pinède lors d'une balade, soyez très très attentif à votre chien pour qu'il ne renifle pas près d'un nid de chenilles et qu'il ne frotte pas son nez sur une procession... Car s'il y a un contact, il faudra réagir très rapidement et pourvoir le conduire chez votre vétérinaire en toute urgence si des symptômes apparaissent.

La chenille est dangereuse mais son nid aussi. Quand elles quittent le nid, où elles peuvent vivre par centaines, elles y laissent des milliers de poils urticants. Si votre chien croque là-dedans ou que vous même vous êtes en contact avec, c'est la catastrophe assurée. Les poils restés dans le nid peuvent être portés par le vent et allez se loger dans l'œil du chien et aggraver d'autant plus le problème.

Éviter également d'écraser les chenilles, cela provoque la libération dans l'air des poils qui peuvent entraîner une forte irritation cutanée en cas de contact avec la peau, voire une réaction allergique forte de type œdème de Quincke. Vous l'aurez compris cette chenille c'est LE CAUCHEMAR des chiens et de leurs maîtres. Un fléau qui fait chaque année des milliers de victimes parmi nos toutous ! Mais, depuis quelques jours, des bénévoles du Club Ornithologique de Richardménil, dans l'est de la France, teste une solution 100% écolo pour éradiquer ces bestioles ! Et il semble qu'ils obtiennent de très bons résultats. Ils pulvérisent un mélange à base d'eau et de savon noir. Les chenilles tombent alors de l'arbre et il suffit de les ramasser sous l'arbre pour éloigner définitivement le danger... à voir si ces tests sont concluants sur le long terme et permettent de diminuer la prolifération de ces nuisibles.  

Bref, si votre chien fait tout la balade la truffe au sol pour sniffer toutes les pistes possibles, je vous conseille de le garder attacher dans la zone à risque... et si possible d'aller vous promener ailleurs. Pas la peine de jouer avec le danger... 

Vous en avez repéré dans votre propre jardin ? Il faut agir ? Ne les laissez pas s'installer et coloniser tout votre arbre ! C'est un devoir citoyen !!!! Vous devez agir. Comment ? Il faut couper la branche infestée et la brûler dans un bidon, surtout pas à l'air libre sinon les poils vont s'échapper et se répandre partout. Ne les écrasez surtout pas pour éviter de laisser des poils urticants partout.  

Sachez qu'une chenille peut se balader à plusieurs centaines de mètre de son arbre de naissance. Traitez vos arbres pour éviter d'infester tout le quartier et qu'un chien ou un enfant d'un de vos voisins ne tombent sur une de ces bestioles.

Sur certains territoires comme la Lozère, une lutte s'organise ! Le conseil département a en effet choisi de distribuer des nichoirs à mésanges charbonnières et des abris à chauves-souris aux communes concernées par la problématique des chenilles. Ces animaux sont des prédateurs naturels des chenilles processionnaires. Une mésange peut manger jusqu'à 2 nids de chenilles par jour. Pensez à installer ce genre de nichoirs et abris chez vous :) 

Sans titre 1

Que faire en cas de contact avec une chenille processionnaire ?

Si votre animal a été en contact avec ces chenilles et que vous repérez un des symptômes décrits précédemment (il bave, il gémit, il a la langue rouge et enflée) : rendez-vous de toute urgence chez votre vétérinaire. Contactez-le au préalable pour qu'il puisse vous recevoir dès votre arrivée. Les minutes comptent !!!

Il n'y a malheureusement pas de "gestes d'urgence" à avoir hormis celui d'appeler le vétérinaire. Ne touchez à rien. Faites-lui "cracher" la chenille ou le nid, ne touchez pas avec vos doigts ; vous risqueriez des ennuis aussi.

Seul votre vétérinaire pourra réaliser le nettoyage approprié de la zone, donner des anti-inflammatoires, des antihistaminiques, des antidouleurs et des antibiotiques et plus, si la langue est déjà nécrosée.

Ne donner surtout pas d'eau ni d'aliments à votre chien. Les poils irritants risqueraient de partir dans l'estomac du chien et provoquer encore plus de dégâts.

Il existe des solutions homéopathiques pour soulager le chien dans l'urgence mais n'ayant pas trouvé d'information formelle à ce sujet, nous vous laissons le soin de demander conseil à votre vétérinaire directement.

 

 

 

 

Site en mode préproduction