5 Conseils pour avoir un chat en pleine forme !

gleniscom Par Le 09/12/2020

Entre l'hygiène, l'alimentation, la vaccination, la castration ou encore les soins antiparasitaires, La Pension des Aristos vous donne quelques astuces pour bien vous occuper de votre petit matou !

1. Hygiène



Le chat dit « chat de gouttière » ne demande pas un gros entretient si ce n’est être vacciné, avoir une nourriture adaptée et avoir reçu un soin antiparasitaires internes et externes.

Pour ce qui est des chats à poils longs, il faudra penser à ajouter un brossage régulier, et nettoyer le contour de ses yeux
 

2. Alimentation


 
Une nourriture adaptée à son âge et à son état est nécessaire.

Jusqu’à ses 1 an approximativement, il est souhaitable de lui choisir une alimentation facilitant sa croissance. Il est possible de varier entre des croquettes et une nourriture humide. Pour encore plus de délectation vous pouvez aussi varier entre la texture, la saveur et le parfum.

Il n’est pas recommandé de lui laisser sa ration « en libre-service », car cela privilégie un surpoids. L’alimentation de votre petit protégé doit contenir six principales substances nutritives telles que les protéines, les matières grasses, les minéraux, les vitamines, les hydrates de carbone et l’eau

La pensions les aristos post 1

3. Vaccination et castration



Votre félin peut être vacciné dès 7 à 8 semaines.

Le rappel se fera 1 mois plus tard, puis tous les ans. Concernant la castration ou stérilisation, elle est conseillée dès 8 mois.

Un matou castré sera moins tenté d’en découdre avec ses analogues ce qui permettra de diminuer la menace de contagion par le virus du FIV ou Sida du chat qui peut se transmettre par morsure ou par griffure. 

4. Antiparasitaires



Votre animal doit être déparasité de façon régulière. La prise d’un vermifuge doit se faire tous les mois de 4 semaines à ses 6/7 mois, puis par la suite 2 à 4 fois tous les ans. Il faut savoir que les puces sont porteuses de larves de ténias, et en se léchant, votre petit compagnon prendrait le risque de les ingérer ! Demandez conseil à votre vétérinaire pour ce qui est du choix d’un antiparasitaire approprié à votre chat. 

Les aristos chat 4

État général


Soyez attentif et sachez analyser votre animal. En effet, si un changement intervient, amenez-le chez votre vétérinaire. Il faut bien surveiller sa « ligne », pas trop d’embonpoint, ses oreilles ne doivent pas contenir de cérumen noir ou bien marron qui pourrait sentir mauvais. Tous ces petits signaux d’alerte sont le reflet de l’état de santé de votre petit protégé. Si vous avez le moindre doute n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.